Les différents types d’incontinence urinaire

5 octobre 2023

L’incontinence urinaire est une maladie due à l’incapacité de retenir l’urine qui handicape la personne affectée.  Elle touche généralement les femmes d’âge mur de plus de 50 ans et aussi les hommes. Voici les différents types d’incontinence urinaire que l’on peut détecter.

L’incontinence urinaire à l’effort

L’incontinence urinaire à l’effort, c’est la pression pelvienne produit par la toux, l’effort physique ou le rire. Elle touche à la fois les hommes et les femmes. Sur ce site, vous pouvez trouver différentes protections masculines.

A lire en complément : Quels sont les cas courants de recourir à la rhinoplastie ultrasonique ?

L’incontinence due à l’hyperactivité

Ce type d’incontinence résulte de l’hyperactivité de la vessie, c’est les contractions fréquentes de la vessie produisant l’envie d’uriner. Ainsi, même si la vessie n’est pas pleine, la personne aura une envie pressante d’uriner. 

L’incontinence mixte

Ce que l’on désigne par incontinence mixte est l’ensemble d’incontinence urinaire à l’effort et l’incontinence résultant de l’hyperactivité de la vessie. 

A voir aussi : Cache oeil pirate à 6.35€ : trouvez-le sur nidek

L’incontinence par regorgement

Cette incontinence provient d’un problème d’évacuation de la vessie. Elle est causée par le gonflement de la prostate

Les causes de l’incontinence urinaire chez les femmes et les hommes 

Sa cause est due aux muscles de la vessie et du périnée qui ne peuvent plus contrôler l’urine. Ainsi ils se relâchent pour mener aux fuites urinoirs.  Comme cité plus haut, les femmes sont les plus touchés, du fait de l’arrivée de la ménopause, mais aussi des accouchements fréquents. Cette maladie survient également suite à la sensibilité de la vessie en se contractant et en simulant qu’elle est pleine.

La conséquence chez les hommes est parfois la prise du traitement médical de la prostate par le patient ou encore des interventions chirurgicales. 

Le diagnostic de l’incontinence

La fuite urinaire représente le principal signe de l’apparition de l’incontinence. Elle est déclenchée par les efforts par la toux, l’éternuement, le rire ou les activités physiques. Le médecin consultant en premier temps investiguera sur sa répétition, son intensité et autres pathologies. Il prescrira  un ECBU l’examen de la cystite, plus l’urodynamique et une échographie abdominale-pelvienne.

Les mesures préventives de l’incontinence urinaire

Des mesures peuvent être prises pour prévenir l’incontinence urinaire. Pour cela, il faut faire de la musculation du périnée avec de la kinésithérapie. De l’électrostimulation et des exercices tels que Kergel. Il est également conseillé de réduire la consommation de boissons diurétiques, et existantes. Annuler les sports tels le jogging, le tennis, les sports collectifs, le trampoline et surtout tout ce qui implique la pression des muscles du plancher pelvien peut être aussi un moyen efficace pour prévenir l’incontinence. Au final, avoir une alimentation équilibrée et une activité physique constante permet d’éviter cette maladie un peu gênante. 

L’utilisation de couche pour se protéger

En cas incontinence urinaire, il  vaut mieux prévenir. Ainsi, pour les personnes atteintes de cette maladie, il faut qu’elles mettent des couches de protection. Le cas de l’incontinence anale, le choix portera sur la forme et la matière de fabrication complet, lavable, protectif.