L'impact socio-économique des affections musculosquelettiques en France

27 septembre 2023

En général, la capsulite de l'épaule a un bon pronostic à long terme. Cependant, cela peut être invalidant et limiter les activités professionnelles, notamment chez les personnes qui effectuent un travail physique. Dans cet article, nous discuterons de la durée d'arrêt de travail, souvent associée à la capsulite de l'épaule, et des éléments qui peuvent affecter cette période de récupération.

La capsulite rétractile : durée moyenne d'arrêt de travail

La rétractation de cette capsule peut être d'origine traumatique, provoquée par une atteinte tendineuse : tendinopathie, entre autres, un choc direct ou indirect, une pathologie de la coiffe ou une intervention chirurgicale. Elle peut aussi être d’origine primitive, c’est-à-dire sans antécédents notables.

A lire également : Meilleur site de chanvre : les conditions pour réaliser les achats que vous souhaitez

L'épidémiologie de cette pathologie touche en principe les patients âgés de 40 à 60 ans et particulièrement les femmes. Le diabète la favorise. Ainsi, 20% des diabétiques sont sensibles à cette maladie. L'hypothyroïdie, le cancer du sein ou notamment les problèmes cardiaques.

Comme son nom le mentionne, la capsulite de l’épaule ou épaule gelée est une affection qui concerne la capsule articulaire. Elle se caractérise par une inflammation et une contracture ultérieure. La cause exacte de cette pathologie est généralement moins claire.

A lire aussi : Comment s’organisent les chirurgiens-dentistes en France ?

Une capsulite requiert parfois une inactivité, qui peut durer de quelques jours à plusieurs mois pour permettre à l'articulation de se reposer complètement. Votre médecin déterminera cela. Généralement, la durée moyenne d'arrêt de travail pour une capsulite rétractile est de :

  • Quelques jours à 2 semaines pour les sédentaires et les employés de bureau
  • Quelques mois pour un travail qui nécessite de conduire
  • Six mois pour un travail physique intense

Impacte de la capsulite rétractile de l’épaule sur le plan socio-économique

Lorsque la capsulite de l'épaule survient en raison d'un accident du travail avec une lésion définie ou en raison d'une tendinite due à des mouvements répétitifs dans le cadre de travaux pénibles (ouvriers du bâtiment, déménageurs), elle peut basculer en maladie professionnelle.

Cela reste une cause fréquente d’arrêts de travail prolongés. En effet, pour les métiers où il faut relever les épaules (peintres, menuisiers, jardiniers, sportifs), des pauses de travail plus longues doivent être respectées.

Pour les métiers sédentaires (administratifs, bureau), le temps de cicatrisation des plaies causées par la capsulite est souvent long. Cependant, la reprise des activités d’équilibre psychologique et d’insertion socioprofessionnelle reste bénéfique pour les patients.

La prolongation des arrêts de travail multiples reste encore discutable. Même s’il est idéal de l’éviter, l’inactivité en cas de capsulite adhésive aux premiers stades de la douleur est possible.

Reprendre le travail pendant la deuxième phase des symptômes avec une épaule plus raide et moins de douleur est généralement beaucoup plus favorable, même s'il est difficile. Il permet de mobiliser progressivement votre épaule et de retrouver un équilibre dans votre vie sans vous concentrer uniquement sur votre épaule raide et douloureuse.