Des astuces pour stimuler soi-même de l’œstrogène du corps

13 janvier 2023

Toutes les évolutions que connaissent le corps humain sont les œuvres de liquides appelés hormones que fabrique le corps lui-même. Quand il est question parler de ses liquides, on pense essentiellement à l’œstrogène et la progestérone qui sont deux hormones sexuelles majeures du corps humain. Quand l’œstrogène s’occupe des caractéristiques sexuelles et des capacités de reproduction chez les femmes, la progestérone, elle, joue le rôle de soutien dans le cycle menstruel et la grossesse. Cet article donne quelques astuces naturelles pour augmenter les œstrogènes dans le corps.

L’alimentation

L’alimentation joue un rôle essentiel dans le processus de production de la progestérone dans le corps d’une personne. C'est-à-dire, si l’on souhaite voir le taux de progestérone augmenter pour une raison ou une autre dans son corps, il faut observer une règle alimentaire stricte.

A voir aussi : Zoom sur les bienfaits du Quinoa pour la santé

Le soja

En effet, il faut noter que le soja et les produits qui en sont issus sont une excellente source de phytoœstrogènes. Les phytoœstrogènes inhibent l’œstrogène dans le corps en le liant à ses récepteurs. Cet aliment a plusieurs fois montré son efficacité dans plusieurs essais cliniques et s’est fait une place dans la catégorie des aliments les plus conseillés.

Graines de lin

 Les graines de lin ne sont pas non plus à ignorer, car contenant une grande quantité de phytoœstrogènes, ils sont bénéfiques pour le métabolisme des œstrogènes.

Cela peut vous intéresser : Quels traitements quand votre nez est gras ?

Graines de sésame

Les graines de sésame sont aussi une source alimentaire non négligeable de phytoœstrogènes. Selon des études, des huiles de soja et de sésame sur des rats présentant une carence en œstrogènes boostent le faible taux de cette hormone. Ces mêmes essais ont été effectués sur des humains ayant le même problème et donnent un résultat satisfaisant.

Vitamines et minéraux

 En dépits d’une bonne alimentation, les vitamines et sels minéraux traitent efficacement du sujet.

Vitamines B

Les vitamines B-2 et B-6 jouent d’importants rôles dans la création et l’activation des œstrogènes dans le corps. Quand ces vitamines sont de faibles niveaux dans le corps, cela peut conduire à des niveaux réduits d’œstrogènes. 

Vitamine D

La vitamine D fonctionne comme une hormone dans le corps. Elle agit avec les œstrogènes pour réduire le risque de maladie cardiovasculaire. Le lien est dû au rôle que joue la vitamine D dans la synthèse des œstrogènes.

Bore et la DHEA

Le bore est un oligo-élément également nécessaire au métabolisme des hormones sexuelles comme la testostérone et l’œstrogène. La DHEA, ou déhydroépiandrostérone est une hormone naturelle qui peut être convertie en œstrogène et en testostérone. Elle est d’abord convertie en androgènes, ensuite en œstrogènes.

Façons de stimuler naturellement la progestérone

 Dans plusieurs cas, un faible taux d’œstrogènes entraine également un faible taux de progestérone. Ceci est particulièrement fréquent pendant la ménopause, lorsque la plupart des hormones féminines chutent. La progestérone est alors souvent stimulée par des crèmes et des médicaments, mais il est toujours préférable d’essayer une approche plus naturelle.

Le moyen naturel le plus populaire est de stimuler la progestérone à partir des suppléments à base de plantes. Selon des études, il a été constaté que le gattilier était capable d’augmenter les niveaux de progestérone à mi-cycle.

Néanmoins, tous les suppléments à base de plantes ne sont pas efficaces pour stimuler la progestérone.  La meilleure façon d’augmenter naturellement les niveaux de progestérone consistent alors à adopter un mode de vie et une alimentation sains. Une alimentation variée peut fournir au corps les nutriments dont il a besoin pour le métabolisme de la progestérone.

Par contre, une trop grande quantité d’œstrogènes, également appelée dominance œstrogène, peut être causée par divers facteurs. D'autres femmes produisent naturellement plus d’œstrogène que de progestérone. Un faible taux d’œstrogènes est également provocateur de déséquilibre hormonal.

Si les remèdes naturels n’aident pas à faire disparaitre les symptômes de faible taux d’œstrogène ou de progestérone, il est alors conseillé d’explorer d’autres changements alimentaires et de mode de vie qui peuvent aider à réduire les symptômes de faible taux d’œstrogènes ou de consulter un médecin.

Résumé 

Les hormones qui font évoluer ou qui maintiennent l’évolution du corps humain, l’œstrogène et la progestérone, sont des hormones sexuelles importantes, en particulier pour la femme. Le faible taux de l’un d’eux est généralement causé par la ménopause ou d’autres problèmes de santé, mais il est tout à faire possible de parser à ce déséquilibre par des aliments fonctionnels, les vitamines, les minéraux et les suppléments à base de plantes naturels ; ces méthodes sont pour la plupart efficaces pour stimuler les œstrogènes dans le corps. Mais ne sont pas exemptes de faiblesses. Et s’ils ne suffisent pas à augmenter le niveau d’œstrogènes, il faut alors consulter un médecin pour discuter d’autres options de traitement.